SANTE

 

PEUT-ÊTRE ÊTES-VOUS DIABÉTIQUE SANS LE SAVOIR ?

Le nombre de patients diabétiques ne cesse de croître à tel point que l'on parle d'épidémie du diabète. Cette maladie est une affection chronique sérieuse qui touche un belge sur 20 de tout âge. Il existe plusieurs sortes de diabète mais le diabète de type 2 entraine de graves troubles de la santé (cécité, maladie rénale, amputation, problèmes cardio-vasculaires, handicaps divers).

CAMPAGNE CONTRE LE DIABÈTE À SCHAERBEEK

Une fois par mois, dans les locaux des six Consultations de Nourrissons de la Commune, des tests de dépistage sont organisés gratuitement, en partenariat avec l'ONE, pour toute la population. Beaucoup de diabétiques s'ignorent, il est donc important d'effectuer ces tests.

Ces tests seront effectués par des infirmières spécialisées de l'Association Belge du Diabète, selon le calendrier suivant :

Les jours suivants de 9h30 à 12h30:

  • samedi 19.09.09 - Rue Josaphat 105
  • samedi 17.10.09 - Grande Rue au Bois 57
  • samedi 21.11.09 - Avenue de Roodebeek 103 (Ecole 13)

Info : Afaf Hemamou, Echevine de la Santé Publique - Tél : 02/240.30.03

 

 

MALADIE DE PARKINSON ...

                               30 000 belges sont touchés

Pour vous informer au sujet de cette maladie dégénérative du cerveau, la commune de Schaerbeek organise une conférence d'information donnée par Françoise Demande, Coordinatrice de l'Association Parkinson.

Cette conférence aura lieu le jeudi 13 novembre à 14h30 à l'auditoire du bâtiment communal CSA (rez-de-chaussée), Chaussée de Haecht 226 - 1030 Schaerbeek

La maladie de Parkinson : ce qu'on croit... à tort !

Contrairement à ce que l'on croit souvent, la maladie de Parkinson, c'est bien plus que de simples tremblements, c'est une maladie dégénérative du cerveau qui affecte environ 30.000 Belges et qui peut devenir très invalidante.

La dégradation progressive des cellules nerveuses passant inaperçue pendant de nombreuses années, les premiers symptômes sont de plus en plus marqués : après les tremblements, la raideur, la lenteur, ce sont des problèmes d'équilibre qui peuvent survenir, des difficultés d'élocution, des pertes de mémoire, des problèmes de déglutition, ... Au fur et à mesure de la progression de la maladie, les patients éprouvent de plus en plus de difficultés à exercer leurs activités quotidiennes.

Infos: Cabinet de l'Echevine de la Santé, Afaf Hemamou, tél : 02/240.30.04

 

 

NE FAITES PAS DE CADEAU AU CANCER DU SEIN !  

Afaf HEMAMOU, Echevine de la Santé, s'attaque au cancer le plus répandu chez la femme.

Le cancer du sein

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme.  Les chiffres sont effrayants : aujourd'hui, en Belgique, 1 femme sur 9 en est victime !  Et, contrairement aux idées reçues, les hommes ne sont pas épargnés !

Il est impossible de prévenir l'apparition de cette maladie.  La seule chose que nous pouvons faire, c'est détecter le cancer au plus tôt pour offrir les meilleures chances de guérison.  Car plus le cancer est décelé à un stade précoce, plus les traitements sont efficaces et les chances de survie sont grandes, et moins les traitements sont lourds et mutilants.

Le dépistage et le traitement précoces : la meilleure chance de guérison

La mammographie des seins constitue le meilleur moyen pour détecter un cancer du sein à un stade précoce, car elle permet de déceler un cancer du sein bien avant l'apparition des premiers symptômes. 

Think-Pink

Think-Pink est une campagne permanente de sensibilisation au cancer du sein.  Cette campagne bénéficie du soutien de la Fondation contre le Cancer.  À travers tout son programme de prévention, Think-Pink réclame davantage d'attention pour le cancer du sein en général, et pour le mammotest en particulier. 

L'échevinat de la Santé de Schaerbeek

Interpellée par la campagne «  Ne faites pas de cadeau au cancer du sein ! » de Think-Pink, l'Echevine de la Santé, Madame Afaf HEMAMOU, a décidé de s'inscrire dans le cadre du Mois International de la lutte contre le cancer du sein, et de lancer une campagne de prévention en octobre 2008 à Schaerbeek.

Un mois chargé ! :

- En collaboration avec le milieu médical et les institutions de la commune, des pin's Think-Pink seront en ventesur tout le territoire, au profit de la lutte contre le cancer du sein ;

- Les Schaerbeekoises de la tranche d'âge dite « à risques » seront prévenues personnellement de   la possibilité de bénéficier d'un mammotest gratuit ;

- Une conférence gratuite sur la maladie sera donnée par le directeur médical et scientifique de la Fondation contre le Cancer le 30 octobre à la salle des mariages de l'Hôtel de Ville de Schaerbeek, à 19.00 ;

- L'Hôtel de Ville sera illuminé en rose pour symboliser la lutte contre le cancer du sein.

- Les pouvoirs publics prévoient un mammotest gratuit pour les femmes âgées de 50 à 69 ans.  Il faut le rappeler sans cesse !  Voir http://www.lemammotest.be/ (ou http://www.brumammo.be/ pour les femmes domiciliées dans la Région de Bruxelles-Capitale).

 

 

MARRE DE BOIRE ?

Les Alcooliques Anonymes peuvent vous aider

au 078/152556 ou 02/513.23.36 - 24h/24h

À Schaerbeek :

  • Eisenhower 
    vendredi 20H - Square Prévost Delaunay, 107 - Rez-de-chaussée
  • Persévérance 
    mercredi 19H et vendredi 20H - C.H.U. Brugmann Site - Rue du Foyer Schaerbeekois, 36
 

  

Second dépistage gratuit de la tuberculose

sur la place Colignon !

 

    Intro

Pour la seconde fois, à l'initiative de Madame Afaf HEMAMOU, échevine de la Santé et de Madame Dominique DECOUX, Présidente du CPAS, la Commune de Schaerbeek et le CPAS s'associent pour offrir à la population de Schaerbeek et des autres communes bruxelloises un dépistage gratuit de la tuberculose. 

Le vendredi 13 mars 2009 prochain, en face du marché,  de 8.30 à 12.30 et de 13.00 à 15.00 

Un camion équipé du FARES-VRGT sera stationné sur la place Colignon et une équipe médicale spécialisée du Fonds des Affections Respiratoires fera gratuitement une radiographie des poumons de tous ceux qui le souhaitent !

Qu'est-ce que la tuberculose ?

La tuberculose est connue depuis des milliers d'années. On a d'ailleurs pu identifier des séquelles de cette maladie sur des momies égyptiennes.  Elle fut un véritable fléau à la fin du 18e siècle et au début du 19e siècle, surtout chez les populations les plus défavorisées.  Le vaccin BCG contre la tuberculose fut découvert en 1924 par Albert CALMETTE et Alfonse GUERIN.

Pourquoi un dépistage à Schaerbeek ? 

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la tuberculose n'est pas une « maladie tropicale ! ».  Même si 95 % des tuberculeux répertoriés dans le monde sont issus des pays du tiers-monde, on a pu observer ces quinze dernières années une recrudescence de cette maladie dans les pays industrialisés.   La Belgique n'échappe pas à cette évolution : rien qu'en 2006, 1.127 nouveaux cas de tuberculose-maladie ont été déclarés dans notre pays, ce qui correspond à 10,7 cas pour 100.000 habitants.  Et c'est la Région de Bruxelles-Capitale qui est la plus touchée. 

Situation de la tuberculose dans le monde...  et en Belgique

Dans le Monde

En 1993, l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) décrétait que la tuberculose était une priorité de santé publique à l'échelle mondiale.  C'est en effet une des trois maladies prioritaires avec le sida et la malaria.

Son importance est estimée à l'heure actuelle comme suit :

  • 1/3 de la population est infectée par le bacille de Koch (BK), soit près de 2 milliards de personnes.
  • 9 millions de nouveaux cas de tuberculose-maladie sont répertoriés chaque année.
  • 1,8 à 2 millions de personnes décèdent de la tuberculose annuellement, soit une toutes les 15 secondes.

En Belgique

Depuis le début du 20ème siècle, la maladie diminue progressivement dans les pays industrialisés. L'amélioration des conditions de vie et la découverte des médicaments antituberculeux ont été à l'origine de cette évolution favorable.

Cependant, dans les années 1980-1990, un changement d'évolution a été observé, notamment à cause de l'épidémie de SIDA, de la paupérisation, de la diminution des moyens alloués par les gouvernements aux structures de lutte contre la tuberculose, du  développement de la résistance aux médicaments antituberculeux et de l'importation de cas de tuberculose à partir des pays à haute prévalence.

C'est principalement l'augmentation du nombre de cas en provenance du tiers-monde et de l'Europe de l'Est qui est à l'origine de ce changement d'évolution. Ainsi, on constate une augmentation de la proportion d'étrangers parmi les tuberculeux déclarés en Belgique ; elle atteignait 51% en 2006 alors qu'elle n'était que de 18% quinze ans plus tôt.

La Région Bruxelloise est plus touchée, car la proportion de sujets à risque de tuberculose y est plus importante : défavorisés,  toxicomanes, étrangers originaires de pays à haute prévalence...

Répartition de la tuberculose en Belgique et dans les 3 régions en 2006
(FARES-VRGT)

 

Nombre de nouveaux cas

Fréquence (incidence)
par 100.000 habitants

Belgique

1.127

10,7

Bruxelles

374

36.7

Wallonie

306

9,0

Flandre

447

7,4

 

Risques de contagion

La tuberculose est une maladie contagieuse.  Le plus souvent, elle se transmet par voie aérienne : à l'occasion de la toux, du rire, d'éternuements, voire de la parole, le patient tuberculeux propulse dans l'air les BK (Bacille deKoch, l'agent responsable de la quasi totalité des tuberculoses en Belgique) via des gouttelettes de salive dont les plus légères peuvent être inhalées.

Ils pénètrent dans les voies respiratoires par le nez, puis descendent dans le larynx, la trachée, les bronches et les bronchioles pour se fixer dans les alvéoles pulmonaires. C'est à ce niveau que les mécanismes de défense se mettent en place pour lutter contre les microbes "envahisseurs".  Dans 50 % des cas environ, les BK vont être purement et simplement éliminés.   

Le risque de contracter la maladie lors de l'inhalation de bacilles tuberculeux est de loin plus élevé chez les sujets dont l'immunité est déficiente : les jeunes enfants, les personnes âgées, les séropositifs pour le VIH, les cancéreux, les patients atteints de maladie ou d'affections débilitantes : diabète, insuffisance rénale, alcoolisme, toxicomanie...

Notre partenaire : le FARES

Le FARES est issu de l'Oeuvre Nationale Belge de Défense contre la Tuberculose.

Depuis sa création en 1982, il est donc impliqué dans la lutte contre la tuberculose. Dans ce domaine le service des affections respiratoires assure :

  • la surveillance épidémiologique
  • le contrôle de la prise en charge effective de tout cas de tuberculose déclaré et de son entourage ; organisation du dépistage parmi les contacts de patients contagieux
  • le suivi de patients tuberculeux à la demande du médecin traitant
  • l'organisation et/ou la coordination du dépistage parmi les groupes à risque de tuberculose et l'évaluation de celui-ci
  • la sensibilisation, l'information et la formation de différents publics cibles
  • l'élaboration de recommandations

Au fil du  temps, d'autres activités  en relation avec les affections respiratoires chroniques ont été développées dans le domaine de l'asthme, de la bronchite chronique et de l'emphysème.

Les activités couvrent tout le territoire de la Communauté française.

Pour en savoir plus :

Cabinet de l'Echevine de la Santé, Afaf HEMAMOU - 02.240.30.04

Cellule Santé Bien-Être du CPAS

 

  

 

Don de sang

Le vendredi 6 novembre 2009




La commune de Schaerbeek organise une collecte de sang sous l'impulsion de l'Echevine de la Santé Afaf Hemamou en partenariat avec la Croix Rouge de Schaerbeek.

  

 

Vendredi 6 novembre 2009 de 16h00 à 19H00

Où ?  Hôtel Communal, Place Colignon à Schaerbeek

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez vous adresser à monsieur Pierre Legein 
0478. 56. 86. 87 ou au Service Santé de la commune 02.240.33.57.

Ces collectes ne vous conviennent pas ?  Consultez alors notre calendrier en ligne surhttp://www.dondesangdondevie.be/ ou contactez votre centre de transfusion.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :